Voyages sur mesure au
Chili
newsletter
Facebook twitter Google
Torres del Paine - Patagonie Lagune au Paso Roballo - Route Australe Vue sur les Cuernos - Parc National Torres del Paine Cheval et Gaucho - Tradition de Patagonie Condor de Patagonie
Accueil > Patagonie > article Torres del Paine

Carnet d’un trekking dans le Parc National Torres del Paine

Carnet d’un trekking dans le Parc National des Torres del Paine dans la Patagonie chilienne. D’une superficie de 181 414 hectares, Torres del Paine est un parc national depuis 1959 et une réserve de la biosphère depuis 1978. Il tient son nom de trois formations granitiques emblématiques du parc, les Torres (Tours) del Paine, qui lui confèrent un fort attrait touristique. Le parc offre une grande diversité de paysages, de plantes et d’espèces animales : Pampas, sommets de granit, forêts, moraines et glaciers offrent de nombreuses possibilités de trekking.

12 Janvier 2001, 5h 45 du matin. Je suis seul. Pour une fois, il ne fait pas trop de vent, mais il fait frisquet. Il faudrait se dépêcher : le ciel, derrière moi, commence à se colorer.
Ca y est ! Le soleil touche les Torres ! Je me suis levé un peu tard… Tant pis ! Je reviendrai demain… Je prends quand même une photo. Ai-je le temps de sortir le trépied ? Non, pas vraiment : les couleurs ne resteront pas longtemps. Et mon petit trépied de table n’est peut-être pas suffisant pour assurer une bonne stabilité.
Je continue à monter. Les rochers sont un peu croulants, mais le spectacle est féérique.
Et je suis absolument seul. Mais pourquoi donc aucun des autres campeurs n’a-t-il eu le courage de se lever tôt ?
Quand j’arrive au Lookout, passage obligé de tous ceux qui vont dans les Torres, la lumière a déjà changé. Mais elle est de toutes façons bien plus belle que la lumière de midi, quand arrivent les caravanes de touristes…
C’est sans doute pour cela que ce groupe de Français, croisé hier à la montée, avait l’air un peu furieux… Ils étaient partis sans doute de l’Hosteria Las Torres (ou du camping voisin) le matin même, et faisaient l’excursion dans la journée : 2 h jusqu’au Campamento Chileno, puis 1h 30 jusqu’au Campamento Torres (où nous avions planté notre tente), puis 45 mn jusqu’au Lookout.
Bien sur, on fait facilement l’aller-retour dans la journée, mais quel dommage !