Voyages sur mesure au
Chili
newsletter
Facebook twitter Google
Envol de flamands roses - désert d'Atacama Lagunes altiplaniques - Miscanti & Miñiques Lagune salée de Tebenquinche Coucher de soleil sur la vallée de la Lune Vigognes - San Pedro de Atacama
Accueil > Atacama > San Pedro de Atacama

San Pedro de Atacama

San Pedro de Atacama est la principale destination touristique du nord du Chili. Situé à 2438 mètres d’altitude, au niveau de l’embouchure du plus grand fleuve qui draine le Salar d’Atacama, le Río Grande, ce village est considéré comme la capitale archéologique du Chili et a été déclaré « Zone Traditionnelle » par les autorités.

Ce petit village a reçu son nom des Atacameños, qui étaient les habitants originaires de cette zone. Les Atacamènes sont considérés comme le peuple précolombien le plus développé du Chili.

Ils ont été les premiers agriculteurs du Chili, et par conséquent, les premiers à s’être sédentarisés. Comme la terre cultivable était rare, les Atacamènes ont construit des terrasses agricoles sur les pentes des cerros (collines). Leur activité principale était donc l’agriculture, mettant l’accent sur différentes cultures : maïs, quinoa, haricots, tuna (figue de barbarie), coton, pommes de terre, haricots, entre autres.

Les principales manifestations culturelles et artistiques de ce peuple sont la poterie, le tissage, la vannerie, la sculpture sur bois et la métallurgie, en particulier le cuivre et le bronze.

Le Musée Padre Le Paige

Situé dans au coin de la Plaza de San Pedro de Atacama, le Musée archéologique régional Padre Le Paige a été fondé par le père jésuite du même nom le 6 Janvier 1963 avec le soutien de la Universidad Católica del Norte. Il propose une exposition complète de l’évolution de la culture d’Atacama et de ses 11.000 ans d’histoire, grâce à une vaste collection qui atteint 450 000 objets archéologiques et une centaine d’objets ethnographiques.

Le musée du Père Le Paige abrite environ 4.000 crânes, d’innombrables momies, des armes et des poteries. Son histoire commence à l’arrivée du prêtre jésuite qui était profondément intéressé par l’étude de la culture préhistorique Atacamène, et commença à faire des recherches sur les lieux anciennement habités par ce peuple. Il a ainsi pu recueillir un grand nombre d’objets d’une valeur inestimable, d’une grande beauté et remplis d’histoire.

Le Père Gustavo Le Paige tient une place importante dans le développement de l’archéologie chilienne, en particulier dans les travaux visant à découvrir les racines de l’homme du nord de notre pays. En 1991, avec le Soutien de la fondation Minera Escondida, la salle du trésor du Musée a été inaugurée, elle abrite désormais les pièces archéologiques en or.

Jusqu’en 2007, le musée exposait encore des momies préhistoriques extrêmement bien conservées. En mai 2007, le musée a décidé de les retirer de l’exposition à la demande du peuple Lickanantay. Actuellement, les corps sont dans des entrepôts spéciaux dans la zone de conservation et de collections.

Ses alentours

San Pedro de Atacama est aussi la porte d’entrée de la Bolivie et du Salar de Uyuni et se trouve à proximité de deux passages de frontière qui offrent un accès vers le nord de l’Argentine : le paso Jama, par où transitent bus et camions, et le paso Sico beaucoup moins fréquenté.

San Pedro de Atacama est environné de merveilles naturelles, comme le Salar de Atacama, les Geysers du Tatio, la Vallée de la Mort, et la Vallée de la Lune, des formations naturelles sublimes qui sont appréciées dans toute leur splendeur entre chien et loup. Dans ces vallées on peut essayer le sandboard (surf des sables), ou les parcours à pied ou en VTT. Plus au sud et plus haut sur l’altiplano, se trouvent les lagunes Miscanti et Miñiques surplombées de leurs volcans du même nom, dans lesquelles ils se reflètent magnifiquement.

San Pedro de Atacama est une destination incontournable en raison de son environnement géographique privilégié : des paysages d’une beauté à couper le souffle et un ciel bleu toujours dégagé.