LE CHILI
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
Blog Facebook twitter LinkedIn Instagram
Le bisou des lamas Enfant de l'Altiplano Au fond Pomerape et Parinacota - Parc Lauca Putre et sa région Le Salar de Surire
Prendre de la hauteur
Accueil > L’Altiplano Chilien
Retour

L’Altiplano chilien

L’Altiplano, qui s’étend sur quatre pays, l’Argentine, la Bolivie, le Pérou, et le Chili, est un incontournable de l’Amérique du Sud. Il tient son nom du fait qu’il est constitué de terrains plans à très haute altitude, en moyenne à 3300m, ce qui fait qu’il n’est que légèrement moins haut que le Tibet !

Même si la plus grande partie de cet altiplano est en Bolivie, son voisin chilien n’a rien a lui envier, entre le village de Chungara, perché à 4500m d’altitude, le Salar de Surire, San Pedro de Atacama, oasis bienvenue en plein milieu du désert d’Atacama, ou le parc national Lauca – entre autres.

Cette région offre une variété de paysages que l’on ne trouve nulle part ailleurs, dans laquelle se mêlent deux environnements distincts, celui de l’Altiplano et celui du désert d’Atacama, créant un mélange surprenant et d’une extrême beauté. Auparavant péruviens et boliviens, les territoires qui forment l’extrême nord du Chili furent annexés durant la guerre du Pacifique en 1879. Située à l’embouchure du fleuve Azapa, la ville d’Arica marque aujourd’hui le début du pays.

C’est une zone d’extrêmes contrastes dans laquelle l’aridité du désert se conjugue parfaitement avec les vallées fertiles et les oasis de l’Altiplano. Ces caractéristiques climatiques ont donné naissance à de magnifiques paysages. Par exemple, autour de San Pedro de Atacama se trouve la vallée de la Lune et ses incroyables formations rocheuses, le Salar de Atacama qui s’étend sur plus de 300.000 hectares ou encore les geysers du Tatio ainsi que de nombreuses sources thermales, telles que celles de Mamiña et Puritama.

Cette région est dotée d’une grande biodiversité, dont les espèces les plus représentatives sont protégées dans les parcs et réserves nationaux tels que le parc de Lauca, celui de d’Isluga ou encore le Salar de Surire.

Les circuits les plus agréables commencent par une excursion dans la vallée d´Azapa, puis vous emmènent dans la vallée du río Lluta. Il s’agit aussi d’une zone remplie de trésors archéologiques, géoglyphes, pétroglyphes, peintures, et autres types d’art rupestre, qui nous rappellent le haut niveau de développement des peuples préhistoriques de la région.

La principale ville du grand nord, Iquique, qui est aujourd´hui connue pour son port et surtout pour sa zone franche, vivait autrefois de l’exploitation du salpêtre. On peut encore s’imprégner de l’ambiance de l’époque en visitant les villes fantômes de Humberstone et Santa Laura. Toujours dans le secteur minier se trouve la mine de Chuquicamata, près de Calama, considérée comme la plus grande mine de cuivre à ciel ouvert du monde.

Dans cette région désertique, on trouve heureusement des oasis, comme Pica, un paradis pour arbres fruitiers sur lesquels poussent mangues, goyaves, oranges et pamplemousses qui ne laissent pas imaginer que nous sommes dans une des zones les plus arides du monde…

 

.