LE CHILI
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
Blog Facebook twitter LinkedIn Instagram
Billet de 1000 pesos chiliens Indiens du Chili Graffiti de Valparaiso
Accueil > Blog > Arts & Culture > Nouvel An Mapuche
Retour

Le Nouvel An Mapuche



Les Mapuche sont ces indigènes courageux et fiers que Pedro de Valdivia n’a jamais réussi à soumettre lors de sa conquista du Chili au XVIème siècle.

Malgré tout, entre division territoriale, déclin démographique de l’ethnie, loi anti-terroriste du gouvernement Pinochet, l’influence et le prestige Mapuche n’ont cessé de décroître… sans pour autant, semble-t-il mettre trop en danger leurs croyances et traditions.

C’est ainsi que les Mapuche continuent de célébrer le Nouvel An, non pas le 1er janvier, mais entre le 21 et le 24 juin, lors du jour le plus court – ou la nuit la plus longue, de l’hémisphère sud. Cette date est loin d’être arbitraire : elle a été choisie après de longues et poussées observations et analyses de l’univers.

Ils l’appellent We Tripantu, littéralement traduit par “la nouvelle sortie du soleil”. En effet, après cette longue nuit, le soleil finit par réapparaître, permettant l’entrée dans un nouveau cycle. We Tripantu marque ainsi la fin du temps des pluies, symbole de la purification, et le renouveau : celui de la nature et celui des relations sociales entre Mapuches, qui tendent vers une harmonie parfaite avec le reste de l’univers.

Comment célèbrent-ils cette date importante ?

Ils se rassemblent la veille dans une ruka (maison traditionnelle mapuche), et partagent repas ; composé de plats traditionnels ; histoires et contes mapuches. Toutes les générations sont présentes, ce qui permet aux anciens de transmettre leurs savoirs et leurs traditions aux plus jeunes. Ils en profitent pour danser et faire de la musique.

Le lendemain matin, aux premières lueurs du soleil, ils se retrouvent au bord d’une rivière pour se baigner et se purifier. C’est important que l’eau soit en mouvement, sinon la purification n’opère pas. Généralement, grâce à des observations habiles de l’univers, ce jour-là tombe au moment où la température de l’eau est moins froide que d’habitude. Les Mapuche finissent leur journée avec la purification de leur maison et des activités traditionnelles, comme le palín (sorte d’hockey sur herbe).

Cette célébration est également un moyen pour les Mapuches de s’affirmer religieusement, culturellement et politiquement. De grandes manifestations ont ainsi lieu chaque année à Temuco, capitale de la région d’Araucanie, d’où les Mapuche sont originaires ; mais également à Santiago, où une partie de la population vit désormais.

À cette occasion, Michelle Bachelet vient d’inaugurer la création d’un nouveau Ministère des Affaires Indigènes, ainsi que celles du Conseil de Peuples Indigènes et reconnaît la dette de l’Etat envers les communautés mapuches.


.