LE CHILI
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
Blog Facebook twitter LinkedIn Instagram
Billet de 1000 pesos chiliens Indiens du Chili Graffiti de Valparaiso
Accueil > Blog > Arts & Culture > Suivez l’actualité au Chili 10
Retour

Gracias a la vida, l’héritage de Violeta Parra


La meilleure chanson chilienne de l’histoire

Les fiestas patrias sont également marquées par l’omniprésence de musique locale sur les ondes, aux émissions de télévisions spécialisées etc. Dans cette perspective, le quotidien La Tercera a contacté 100 personnalités de l’industrie musicale chilienne, musiciens, producteurs, compositeurs, journalistes pour qu’ils nous fassent part de leur avis sur la meilleure chanson chilienne de l’histoire de la musique populaire.

Les journalistes du quotidien ont pré-selectionné 25 chansons, respectant 4 critères essentiels : leur qualité, leur popularité, leur caractère transcendant et leur capacité à marquer une époque ou un genre. Dans cette liste, les participants ont dû choisir la chanson qui leur semble la meilleure de tous les temps. […]

"Gracias a la vida", grande gagnante

Avec 44 votes (sur 100), l’œuvre majeure de Violeta Parra, Gracias a la vida, a pris la première place. Cette chanson est celle qui symbolise le mieux ce qu’ont été sa vie, son héritage et la transcendance du mouvement prolifique La Nueva Canción Chilena dont elle a fait partie.
Cette chanson est tirée de l’album « Las últimas composiciones » (1966).

Pourquoi ce choix ?

- L’ex – chanteur de La ley, Beto Cuevas, l’a choisie car “cette œuvre exprime très bien le sentiment d’abandon avec lequel l’auteur a contemplé sa propre vie  », dit-il en faisant référence à sa mort, survenue un an après la sortie de Gracias a la vida.

- Certains ont mis le doigt sur un aspect plus évident : sa composition simplifiée à l’extrême, à peine portée par la voix et la guitare de Violeta Parra, a malgré tout permis la transmission d’un message qui en est devenu universel. En effet, plus de 35 versions reconnues de cette chanson ont été réalisées par des figures très diverses, aussi bien chiliennes qu’internationales.

- Roberto Márquez, leader du groupe Illapu, confirme : « Cette chanson possède la beauté de la simplicité, ce qui est, bien souvent, le plus difficile à atteindre en musique. Par ailleurs, elle est d’un poétique incommensurable  ».

- Pour le chanteur Gepe, le caractère transcendant de Gracias a la vida est indubitable, puisque son côté lyrique et sa mélodie mélancolique influencent une grande partie de la musique chilienne postérieure, et par conséquent, un pourcentage écrasant des œuvres proposées dans la liste. « C’est la meilleure parce qu’elle englobe toutes les autres. C’est la chanson-mère  ».

- Claudio Valenzuela, voix du groupe Lucybell, expose une théorie similaire : « Je l’ai choisie parce qu’elle représente la nostalgie au milieu de la douleur, mélangée à un peu de joie, ce qui d’une certaine manière est la caractéristique de notre idiosyncrasie. Nous ne sommes pas un peuple tropical et coloré mais sommes plutôt marqués par un éloignement historique des autres, un certain isolement qui nous rend uniques en Amérique Latine […] ».

Version de Mercedes Sosa - Version de Voces Unidas Por Chile - Version de DJ Mendez -



— > Pour fêter le 96ème anniversaire de sa naissance (ainsi que le 81ème anniversaire de la naissance de Víctor Jara, qui a aussi énormément marqué la musique chilienne), Les Écoles de Rock du Conseil de la Culture et l’Université de Valparaiso organisent le 26 septembre un grand concert gratuit au Théâtre Municipal de San Felipe. Les participants, Tito Escárate, Luis Le-Bert et l’Ensemble de l’Université de Valparaiso reprendront leurs principales chansons tout au long de la soirée.
Début : 19h30.
Entrée : libre.


.