LE CHILI
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
Blog Facebook twitter LinkedIn Instagram
Billet de 1000 pesos chiliens Indiens du Chili Graffiti de Valparaiso
Accueil > Blog > Arts & Culture > Suivez l’actualité au Chili 32
Retour

La récolte 2013 du vin Ayllu a été lancée à San Pedro

Dégustation et mélanges ont marqué cette nouvelle production de vins Ayllu, catégorisés comme des vins premiums d’altitude, production qui a été réalisée, pour la troisième année consécutive, par les agriculteurs de la commune de San Pedro d’Atacama, grâce au programme de développement agricole de SQM(en espagnol), Atacama Terre Fertile (en anglais).

- À la tête de la cérémonie, le maire de San Pedro d’Atacama, Sandra Berna, qui a félicité les producteurs qui ont cru en ce projet « parce qu’ils s’y sont consacrés, ils se sont formés pour produire des vins d’excellence, et contribuent ainsi à l’attrait touristique et commercial important de la commune de San Pedro d’Atacama ». Par ailleurs, le maire a appelé « tous les chiliens et étrangers à venir déguster ce vin d’altitude ».

- L’évènement a été dirigé par le remarquable œnologue Alvaro Peña, également conseiller. Il a invité tous les assistants à déguster l’Ayllu, et profiter de sa diversité, blanc sec, rouge sec, blanc doux et Syrah. « Nous avons été agréablement surpris, parce que techniquement, pour obtenir un bon vin, la vigne doit avoir 6 ans d’âge en moyenne, Pourtant, malgré sa jeunesse, le Syrah est de grande qualité, du coup nous sommes convaincus que les prochaines récoltes seront encore plus spectaculaires », a précisé l’expert.

- Par ailleurs, les 7 agriculteurs qui ont profité de la formation fournie par le programme Atacama Terre Fertile se sont montrés reconnaissants, puisqu’elle leur a permis de faire croître leurs entreprises. « On fait du vin chez nous depuis l’époque de mes grands-parents, mais maintenant, ce n’est plus seulement une coutume : nous avons été formés et avons suivi au pied de la lettre le procédé que la marque Ayllu a établi, et nous avons ainsi réussi à produire des vins de grande qualité, selon les experts », a déclaré Rosa Zuleta, agricultrice qui s’est fait remarquer pour la qualité de son vin rouge sec.

- Des représentants de différents hôtels et restaurants de la région ont participé à la dégustation et au mélange des vins, et se sont régalés avec la production 2013, née à 2400 mètres au-dessus du niveau de la mer, production qui a réussi à acquérir des qualités sensorielles et sensitives exceptionnelles, en plus de permettre au Chili d’être parmi les cinq meilleurs pays qui produisent du vin d’altitude.

- La production de ces vins a été effectuée dans le cadre du programme Atacama Terre Fertile de SQM, dont l’objectif est de mettre en place, avec les communautés du Salar d’Atacama, un plan de développement agricole durable, innovant et rentable. Le programme compte avec l’appui de la Seremi de l’Agriculture, la Municipalité de San Pedro de Atacama, ainsi que d’autres organisations.
Pour atteindre cet objectif ambitieux, le sous-directeur des Programmes Sociaux de SQM, Atilio Narvaez, signale que “nous n’avons pas ménagé nos efforts, et nous avons désigné des conseillers en développement rural durable, des agronomes, des viticulteurs, des experts, des œnologues, des designers graphiques, des architectes, tous des professionnels de rang international, qui accompagnent le processus de fusion de l’agriculture et des procédés de vinification traditionnelle, pour arriver à la Nouvelle Viticulture du Désert ».

Innover avec Tradition

- Des 600 treilles qui ont été utilisées au début du programme, ils sont arrivés à près de 6000 aujourd’hui, de la variété Syrah. Pour l’année prochaine, ils prévoient de planter 14 000 treilles, des variétés Pinot Noir, Malbec, Petit Verdot, Syrahy Chardonnay, gérées par 20 producteurs.
Cette année, un total de 7 viticulteurs produisent 2450 kg de raisin, qu’ils traitent dans la Bodega de Vinification du programme Atacama Terre Fertile, obtenant au bout du compte 1900 bouteilles d’Ayllu.

- Aux traditions vinicoles utilisées lors du processus, s’ajoute un procédé innovant important : l’ajout de technologies de pointe comme des équipements photovoltaïques pour l’irrigation, qui permettent une efficience énergétique et hydraulique et des coûts de production moindres, la réduction du gaspillage de l’eau, et l’incorporation de nouvelles variétés, tout cela permettant une plus grande efficacité productive et plus d’opportunités pour faire des affaires.


.