LE CHILI
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
Blog Facebook twitter LinkedIn Instagram
Billet de 1000 pesos chiliens Indiens du Chili Graffiti de Valparaiso
Accueil > Blog > Environnement & Astronomie > Suivez l’actualité au Chili 11
Retour

Le développement durable dans tous ses états



- Entre la nouvelle certification attribuée aux établissements touristiques à Chiloé pour favoriser le tourisme, la promotion d’un tourisme alternatif en Patagonie et la reforestation du Parc Torres del Paine grâce à l’organisation d’évènements sportifs, et le modèle portuaire de Valparaiso qui s’exporte dans toute l’Amérique Latine, les pratiques durables ont la cote au Chili !

- Chiloé et sa région ont, semble-t-il pris conscience, des avantages touristiques qu’il peut y avoir à se soucier de l’environnement, alors que l’organisation Sernatur (Servicio Nacional de Turismo) distribue la certification « S ».
Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, 34% des touristes sont près à dépenser plus pour favoriser des prestataires dont la gestion économique, environnementale et socio-culturelle est plus ordonnée et plus équilibrée. La certification « S » a pour but de montrer la voie que doit emprunter l’île de Chiloé et ses établissements touristiques, afin d`y développer le tourisme tout en préservant sa beauté naturelle et culturelle. Cette certification met en évidence qu’il existe un intérêt économique indéniable à se préoccuper de l’environnement, et ce pour tous les hôtels, du petit hôtel familial en centre ville au lodge de luxe perdu au milieu de nulle part. En effet, avoir le souci de l’environnement se traduit concrètement par des gains financiers et par une reconnaissance de la part des touristes de la qualité des services fournis.

- La Patagonie quant à elle, propose déjà la pratique d’un tourisme alternatif, comme le montrent 5 estancias du côté de Puerto Natales, qui promeuvent l’agroturisme.
En effet, le tourisme durable ne doit pas se résumer au respect et à la préservation de l’environnement, puisqu’il passe aussi par la mise en valeur et la sauvegarde des traditions, des coutumes et des cultures des endroits que l’on visite.
Ainsi, à l’estancia Cerro Negro, le Musée La Casa Patronal rappelle les modes de vie des premières populations européennes venues s’installer dans la région. Elle propose également des démonstrations d’activités typiques, telles que la tonte des moutons. L’estancia Puerto Consuelo invite à partir en excursion du côté de la Cave du Milodon qu’il est possible de visiter, mettant ainsi en valeur les trésors de la région.
Ce sont les traditions patagonnes des gauchos qui sont mises à l’honneur à l’estancia Pingo Salvaje, idéale pour les amoureux des chevaux, entre escapades à cheval, nuit à l’écurie et Course de Torres del Paine.
À l’estancia Los Manantiales, il est possible non seulement d’observer les travaux typiques, mais aussi d’y participer, que ce soit la tonte des moutons ou le rodéo, sport national chilien (après le football).
La nourriture que l’on vous servira participe aussi de ces pratiques durables, surtout en ce qui concerne les propositions de l’estancia Mercedes, qui possède son propre potager et son propre verger. Ainsi, outre le fait qu’elle favorise les traditions locales, elle promeut le développement durable.

- Ce week-end, un des évènements les plus attendus des coureurs chiliens se tiendra dans l’un des plus beaux décors du pays. En effet, la deuxième édition du Marathon International de Patagonie aura pour toile de fond les imposantes Tours du Paine. Grâce à la signature d’un accord entre la CONAF, organisme étatique chilien qui gère notamment le Parc National Torres del Paine, et la NIGSAF, cette dernière y plantera autant d’arbres qu’il y aura de participants. Ce qui démontre qu’il est facile de combiner tourisme sportif et protection de l’environnement !

- Cependant, les pratiques durables ne se résument pas au tourisme, à la culture ou au sport. Le port de Valparaiso en est l’exemple parfait. En effet, il a opéré il y a quelques années une restructuration qui lui a permis de conjuguer efficacité, développement harmonieux du port et préservation d’une ville dont le centre a été inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Cette restructuration a combiné des travaux d’infrastructures pour que les camions changent de route et puissent stationner tranquillement le temps qu’ils soient déchargés avec un nouveau système qui lui permet une diffusion et un échange d’informations facilités à toutes les étapes du processus ainsi, que la systématisation de toutes les opérations. Ce système portuaire de Valparaiso durable est devenu un modèle dans toute l’Amérique Latine. Le Costa Rica, le Pérou, le Honduras et même la Colombie ont sollicité l’aide de ses responsables pour l’implémentation des bonnes pratiques dans leurs ports respectifs.
Ainsi, la viabilité passe aussi par des pratiques économiques équilibrées entre efficacité et préservation d’un précieux patrimoine.

Nous n’avons plus qu’à espérer que le Chili ne s’arrête pas en si bon chemin !


.