LE CHILI
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
Blog Facebook twitter LinkedIn Instagram
Billet de 1000 pesos chiliens Indiens du Chili Graffiti de Valparaiso
Accueil > Blog > Environnement & Astronomie > Suivez l’actualité au Chili 43
Retour

Le Condor, emblème du Chili



Le Condor est l’un des animaux-emblème du Chili, avec le Huemul, sorte de cerf qui vit du côté de la région des Lacs. Il l’est parce qu’il ne vit que dans les Andes, argentines ou chiliennes, du nord au sud. Le condor et les Andes sont deux termes très évocateurs d’un Amérique du Sud sauvage, inaccessible et par conséquent mystérieuse. Ainsi, le condor est fascinant.

Fascinant, il l’est d’abord par sa laideur : chauve, peau toute fripée, petits yeux, rouges pour les femelles, on peut difficilement être plus laid.

Fascinant, il l’est aussi pour des raisons d’envergure : avec ses 3,20 mètres, le mâle est l’oiseau le plus imposant sur la planète. Il est ainsi facilement reconnaissable dans le ciel : grand, noir et blanc, souvent planant, il peut traverser les Andes sans bouger une plume et peut voler jusqu’à 5000 mètres d’altitude.

Fascinant, il est également parce qu’il est charognard, souvent associé au vicieux, au mal dans l’imaginaire collectif. Parce que ses pattes ne peuvent pas se saisir de proie vivante, comme celles de l’aigle, il se nourrit sur place, et ce qu’il doit apporter à son petit, il le transporte dans son bec. Sa vue extraordinairement fine lui permet de repérer ce qui l’intéresse même très haut dans le ciel. Il est chauve, pour pouvoir mieux trifouiller dans les entrailles de ses proies.
Jusqu’à peu, les hommes pensaient que le condor était responsable de la mort de leur bétail, moutons, ou autres. Ainsi, ils pratiquaient la chasse au condor : ils l’appâtaient avec un animal qu’ils avaient tué préalablement, le laissaient se rassasier tranquillement, et une fois le ventre plein, ne pouvant plus voler, le tuaient à coups de bâton. (voir photo). Son nom vient d’ailleurs du Grec Kathartes qui signifie Celui qui nettoie, voilà pourquoi son rôle est primordial dans la chaîne alimentaire. Il est primordial pour une autre raison : à l’aide de son bec extrêmement dur et fort, il peut passer à travers du cuir épais du bétail, et permet ainsi aux autres charognards, plus petits et plus faibles, de se nourrir. S’installe ainsi une hiérarchie : les condors se nourrissent d’abord, et une fois qu’ils ont fini, ils laissent la place aux autres.

Les Andes sont leur habitat idéal puisqu’elles leur fournissent courants d’air chaud qui leur permettent de planer, des territoires dégagés, une vue panoramique, et des quantités suffisantes d’animaux morts.
Cependant, à certaines latitudes on peut les apercevoir jusqu’à la côte, où ils se nourrissent des loups de mers et poissons morts.

Aujourd’hui, le condor est en voie d’extinction : le dernier condor aperçu dans les Andes vénézuéliennes était en 1965, il en reste une petite centaine en Equateur, Pérou et Bolivie. La majorité vit donc dans les Andes chiliennes et Argentines.
Il est en voie d’extinction notamment parce que les hommes ont petit à petit envahi leurs territoires. Les femelles n’ont qu’un œuf par an, et le petit condor n’atteint sa majorité sexuelle que vers 8 ou 10 ans. Ainsi, si un condor peut vivre jusqu’à 85 ans, sa reproduction est relativement lente.

Récemment, trois petits condors ont été trouvés dans le Parc Patagonia (région d’Aysén) et remis à l’Union des Ornithologues du Chili. Après avoir pris soin d’eux le temps qu’il fallait et les avoir habitués à la présence d’autres condors, ces trois spécimens ont été relâchés dans la nature du côté de Cochrane la semaine dernière. Cela a été un véritable évènement pour toute la région. Cette expérience a permis aux enfants de la région, qui les ont baptisés, d’avoir un contact direct hors-du-commun avec ces animaux, et aux scientifiques de leur fixer des récepteurs, pour pouvoir en apprendre plus sur ces oiseaux mystérieux.
En savoir plus (en espagnol).

Le Condor est si emblématique du Chili que Pepo, dessinateur, en a fait une bande dessinée humoristique qui, depuis ses débuts en 1949, a connu un succès fou, non seulement au Chili et dans toute l’Amérique latine, mais également aux Etats-Unis, Canada, Japon, Italie etc, presqu’au même titre que Calvin & Hobbes, Snoopy, ou Garfield.
Ainsi, la lecture de Condorito (Petit Condor en chilien) est désormais un passage obligé lors de votre voyage au Chili. Les bandes-dessinées sont vendues à chaque coin de rue des villes importantes du pays. Il existe également de nombreux produits dérivés.

- Et en 2014, Condorito fête ses 66 ans ! Bon anniversaire Condorito !


.