LE CHILI
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
Blog Facebook twitter LinkedIn Instagram
El otro sitio - Santiago Graffiti de Santiago Paseo Atkinson - Valaparaiso Santiago du Chili Façades colorées de Valparaiso
Accueil > Blog > Politique & Diplomatie > Le Mystère sur la mort de Pablo Neruda persiste
Retour

Le Mystère sur la mort de Pablo Neruda persiste



Le poète et prix Nobel de littérature chilien, Pablo Neruda, fût de nouveau inhumé le 26 avril 2016 dans le jardin de sa maison d’Isla Negra, sur la côte centrale du Chili, après un hommage populaire à la capitale chilienne, Santiago. Ses restes avaient été exhumés en 2013, à la demande du Parti Communiste chilien, qui partageait les soupçons d’empoisonnement émis par son ancien chauffeur, Manuel Arraya.

Pablo Neruda est décédé dans une clinique de Santiago le 23 septembre 1973, 12 jours après le coup d’Etat d’Augusto Pinochet qui a renversé le gouvernement socialiste de Salvador Allende. Selon le certificat de décès de l’époque, rédigé par la junte militaire, Neruda serait mort d’un cancer de la prostate. Mais son chauffeur, assure, lui, depuis sa déclaration en 2011, que Pablo Neruda, aurait été empoisonné. Il aurait succombé à une injection faite la veille de son départ pour le Mexique, où il comptait s’exiler pour y diriger l’opposition au général Pinochet.

Après une longue bataille judiciaire, l’exhumation des restes de Pablo Neruda avait eu lieu en avril 2013 pour tenter d’éclaircir les circonstances de son décès. En mai 2014, une équipe de chercheurs espagnols a révélé la présence massive de bactéries, des staphylocoques dorés, qui auraient pu être inoculées par des agents de la dictature et qui auraient accéléré la mort du poète. Ces bactéries très toxiques étaient généralement utilisées par les agents de la dictature de Pinochet pour éliminer des opposants.

Les résultats d’une ultime analyse, effectuée par plusieurs laboratoires à travers le monde, sont encore attendus courant mai 2016, pour clore cette procédure initiée il y a trois ans. « Nous attendons ces analyses qui seront déterminantes pour savoir si ce staphylocoque a été communiqué à Neruda à cette époque ou s’il est, au contraire, apparu sur ses restes à cause de manipulations postérieures », a expliqué Eduardo Contreras, l’avocat du Parti Communiste chilien à l’origine de la demande.

Mais si les technologies sont beaucoup plus avancées aujourd’hui, le temps a passé et les conditions dans lesquelles le corps avait été enterré, en bordure de mer, pourraient empêcher de connaître les causes de sa mort, a-t-il toutefois reconnu.

43 ans après sa mort, Pablo Neruda repose donc à nouveau en paix dans le jardin de sa demeure préférée, face au Pacifique et à côté de sa troisième femme, Matilde Urrutia, comme il le souhaitait. Mais le mystère de sa mort reste pour le moment entier et ne sera peut-être jamais élucidé…

Si vous souhaitez venir découvrir les maisons de Pablo Neruda lors de votre voyage au Chili, contactez-nous !


.