LE CHILI
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
Blog Facebook twitter LinkedIn Instagram
Billet de 1000 pesos chiliens Indiens du Chili Graffiti de Valparaiso
Accueil > Blog > Sport > Le survol des Andes
Retour

Le survol de la Cordillère des Andes


Pour nous français, la Cordillère des Andes, c’est Tintin et ses exploits de l’autre côté de la planète, où lamas, ponchos et temples du soleil font partie d’une civilisation folklorique, mystérieuse et fascinante.

Pour d’autres, la Cordillère des Andes a été un défi à surmonter, au sens propre comme au figuré.
C’est le cas de l’aviatrice française Adrienne Bolland, deuxième femme à survoler la manche en 1920, et celui de l’aviateur chilien Alejo Williamson.
Ces deux héros ont survolé les Andes, l’une en 1921 en avion (un G3 de l’avant Première Guerre Mondiale), l’autre en 1964 (il y a tout juste 50 ans) en planneur.

Adrienne Bolland, dernière d’une famille de 6 enfants fait montre très jeune d’un caractère entreprenant et audacieux. Pour pouvoir survivre après que sa passion des jeux l’a ruinée, elle décide de se lancer dans l’aviation. Très vite, elle se montre très douée.

En voyage de promotion des avions Caudron en Amérique Latine, elle se lance le défi de survoler la Cordillère des Andes – qui culmine à presque 7000 mètres avec l’Aconcagua, un premier avril. La veille, une médium l’a conseillée sur la route à emprunter, ce qui lui permet d’arriver saine et sauve à Santiago du Chili, acclamée par la population le lendemain, après 4h15 de vol. Ayant cru à un poisson d’avril, l’ambassadeur de France est, quant à lui, absent.

Alejo Williamson, quelques 33 ans plus tard, prépare son expédition dans le plus grand secret. Seul un de ses collègues est au courant de l’exploit qu’il compte réaliser. L’avion qui le tire le lâche à 800 mètres d’altitude, et après 5h52 de vol dans le froid, à une altitude qui l’empêche de respirer normalement, Alejo Williamson arrive à Mendoza. Acclamé par l’Argentine et le Chili, récompensé, puis oublié petit à petit, il est mort la semaine dernière en toute discrétion.


.