LE CHILI
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
Blog Facebook twitter LinkedIn Instagram
Architecture chilote La côte est - Chiloe Vue depuis l’hôtel Palafito 1326 – Castro Vue panoramique au sud de Castro Les typiques Palafitos - Castro
Accueil > L’Archipel de Chiloé > Les mythes de Chiloé
Retour

Les mythes chilotes



Été comme hiver, Chiloé est marquée par une ambiance humide d’entre terre et mer. Comme la Bretagne, en fait !

Depuis des générations, les Chilotes se sont construits en harmonie et contre ce climat hostile, à l’origine des canaux de Chepu, de la faune et de la flore constituant le Parc National de Chiloé, le Parc Tantauco et le Parc Tepuheico, et de nombreux autres secrets et merveilles de l’archipel.

La plus belle expression de leur stratégie de survie reste les fameux palafitos, maisons en bois sur pilotis, au bord de l’eau, qui leur permettent de vivre en pêchant et de pêcher en vivant.

Mais, à l’instar de la Bretonne, influencée par la civilisation celte, ses druides, ses récits au coin du feu ; l’identité Chilote n’est pas seulement géographique. De cette confrontation permanente avec les éléments sont nés ses nombreux mythes et légendes, en même temps constituants et révélateurs de cette identité.

Inutile d’en faire la liste exhaustive, ils sont légion. Voici cependant notre sélection.

Cai-Cai Vilu et Ten-Ten Vilu

L’histoire de la création de l’archipel chilote.

L’un est le serpent du mal, l’autre du bien. L’un est l’ennemi de la vie terrestre, animale et végétale ; l’autre est la déesse de la terre et de la fécondité. L’un essaie de recouvrir la planète d’eau, l’autre tente de protéger les Chilotes en les aidant à se réfugier dans les hauteurs. Mais les assauts de Cai Cai Vilu se font toujours plus violents, et le niveau de la mer n’arrête pas de monter. Ten Ten Vilu donne alors aux Chilotes le pouvoir de nager et de voler. Voyant que cela ne suffit pas, elle finit par soulever les terres, créant l’Isla Grande et le reste de l’archipel.
C’est ainsi que les Mapuche de Chiloé expliquent pourquoi ils sont plus foncés que d’autres chiliens : parce qu’ils sont plus près du soleil.

El Trauco et La Fiura

La séduction poussée à l’extrême.

Le Trauco et la Fiura sont un couple inhabituel, que pourtant tout rapproche : leur laideur, leur petite taille, leur mauvaise haleine... et paradoxalement leur pouvoir de séduction sur les humains ! Lui, attire les femmes comme des aimants après avoir hanté leurs rêves érotiques, et elle, reste nue pendant des heures, coiffant son abondante chevelure avec son peigne de cristal en attendant que les hommes tombent dans son filet. Lui, est l’excuse parfaite pour les femmes célibataires qui tombent enceintes, et elle, symbolise la perversité féminine par excellence. Dans tous les cas, il ne faut pas les regarder dans les yeux : d’un coup d’oeil, il peut tuer et elle peut rendre fou.

Le Caleuche

Bateau fantôme ?

Fondée sur les nombreux récits de disparitions de bateaux dans toute la Patagonie, la légende du Caleuche varie pourtant beaucoup selon les conteurs. Bateau fantôme, il apparaît surtout les nuits de brume et disparaît avec une grande facilité - parfois en naviguant sous l’eau, parfois en se transformant en tronc d’arbre. On y chante et on y danse, dans le but d’attirer d’autres embarcations et de leur voler leurs marchandises.
Dans l’archipel, il est dit qu’un commercant chilote faisant rapidement fortune a passé un pacte avec les sorciers du Caleuche. Mais les plus prosaïques diront que cette légende sert simplement à couvrir les activités de contrebande qui ont toujours eu cours à Chiloé.

La Pincoya

La sirène chilote.

Femme à la beauté spectaculaire, elle symbolise la fertilité des côtes chilotes et la diversité de sa faune et de sa flore sous-marines. Elle apparaît souvent avec son mari, qui chante et la fait danser frénétiquement. Si elle danse vers la mer, l’année qui arrive sera abondante, si elle danse vers la plage, elle sera marquée par la pénurie.

Si ces premiers mythes vous ont intéressés, jetez un coup d’oeil à ceux du Camahueto, de l’Invunche, du Basilisco et du Caballo Marino !


.