LE CHILI
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
Blog Facebook twitter LinkedIn Instagram
Couleurs du Chili Direction dans le désert Façade - Valparaiso Monnaie chilienne Tissus andins
Accueil > Culture > patrimoine
Retour

PATRIMOINE CULTUREL ET NATUREL DU CHILI

Patrimoine culturel

Le Chili compte 5 sites classés Patrimoine mondial par l´Unesco

  • Eglises de Chiloé (depuis 2000)

Les églises de Chiloé constituent un exemple unique en Amérique Latine d’architecture religieuse en bois. Elles représentent une tradition initiée aux XVIIe et XVIIIe siècle par des prêcheurs jésuites itinérants, tradition poursuivie et enrichie par les Franciscains au XIXe siècle et qui prévaut encore de nos jours. Ces églises illustrent l’extraordinaire richesse de l’archipel de Chiloé et témoignent de la fusion réussie de la culture et des techniques indigènes et européennes, de la parfaite intégration de son architecture dans le paysage et l’environnement, ainsi que des valeurs spirituelles des communautés.

  • Parc national Rapa Nui sur l´Ile de Pâques (depuis 1995)

Rapa Nui, nom autochtone de l’île de Pâques, témoigne d’un phénomène culturel unique au monde. Installée aux environs de l’an 300, une société d’origine polynésienne a développé ici des traditions de sculpture et d’architecture monumentales puissante, imaginative et originale. Du Xe au XVIe siècle, elle bâtit des sanctuaires et dressa des personnages gigantesques en pierre, les moais, qui, créant un paysage culturel sans égal, fascinent aujourd’hui le monde entier.

  • Quartier historique de la ville portuaire de Valparaíso (depuis 2003)

La ville coloniale de Valparaíso offre un exemple de développement urbain et architectural de la fin du XIXe siècle en Amérique latine. Dans son cadre naturel en forme d’amphithéâtre, la ville se caractérise par un tissu urbain vernaculaire adapté aux collines, en contraste avec le dessin géométrique employé en plaine, et présente une unité formelle sur laquelle se détache une grande diversité de clochers d’églises. Son intérêt réside également dans les influences européennes, et notamment anglaise, qu’on peut constater dans son architecture. Valparaíso a bien préservé d’intéressantes infrastructures du début de l’ère industrielle, tels les nombreux « funiculaires » à flanc de colline.

  • Usines de salpêtre de Humberstone et de Santa Laura (depuis 2005)

Les usines de Humberstone et de Santa Laura représentent plus de 200 anciens sites d’extraction du salpêtre, où des ouvriers, venus du Chili, du Pérou et de Bolivie, vécurent dans des cités minières et forgèrent une culture pampina commune. Cette culture se manifeste dans la richesse de la langue, la créativité et les liens de solidarité, et surtout dans les luttes pionnières menées par les pampinos pour la justice sociale, luttes dont l’impact fut profond sur l’histoire sociale. Installés dans la Pampa désertique et reculée, l’un des déserts les plus arides du globe, des milliers de pampinos ont vécu et travaillé, à partir de 1880 et pendant plus de soixante ans, dans un environnement hostile pour exploiter le plus grand gisement de salpêtre du monde et produire le nitrate de soude, un engrais qui allait transformer le paysage agricole de l’Amérique du Nord et du Sud, ainsi que celui de l’Europe, tout en procurant de grandes richesses au Chili.
Depuis le début de l’année, vous pouvez les visiter de nuit (seulement le samedi), idéal pour sentir leur atmosphère fantômatique !

  • Ville minière de Sewell (depuis 2006)

Située à plus de 2000 m d’altitude dans les Andes, à 60 km à l’est de Rancagua, dans un environnement marqué par un climat extrême, la ville minière de Sewell a été construite par la société Bradden Copper en 1905 pour héberger les mineurs travaillant dans ce qui était en train de devenir la plus grande mine souterraine de cuivre du monde, El Teniente. C’est un exemple exceptionnel de ces villes qui ont été « implantées » dans de nombreuses parties reculées du monde pour exploiter une mine et transformer des ressources naturelles de grande valeur. Installée sur un terrain trop abrupt pour les véhicules à roues, la ville a été construite autour d’un grand escalier central partant de la gare. Le long de la pente, des places de forme irrégulière, embellies par des arbres et des plantes, constituaient les principaux espaces publics de la ville. Les immeubles construits le long des rues sont en bois, souvent peints dans des tons vifs de vert, jaune, rouge et bleu.


Patrimoine naturel

Le Chili compte pas moins de 32 parcs nationaux :

1.- Lauca

2.- Volcán Isluga

3.- Llullaillaco

4.- Pan de Azucar

5.- Llanos de Challe

6.- Nevado Tres Cruces

7.- Bosque Fray Jorge

8.- La Campana

9.- Las Palmas de Cocalan

10- Rapa Nui

11.- Archipielago Juan Fernandez

12.- Laguna del Laja

13.- Huerquehue

14.- Villarrica

15.- Nahuelbuta

16.- Tolhuaca

17.- Conguillio

18.- Puyehue

19.- Vicente Perez Rosales

20.- Alerce Andino

21.- Chiloe

22.- Hornopiren

23.- Isla Guamplin

24.- Río Simpson

25.- Laguna San Rafael

26.- Queulat

27.- Isla Magdalena

28.- Bernardo O’Higgins

29.- Torres del Paine

30.- Pali Aike

31.- Alberto de Agostini

32.- Cabo de Hornos


.