LE CHILI
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
Blog Facebook twitter LinkedIn Instagram
Chalten - Argentine Croisière Australis - Chili&Argentine Envolée de flamands - Sud Lipez en Bolivie Sud Lipez - Bolivie Visage andin - Bolivie
Accueil > Histoire > Les Incas au Chili
Retour

La présence Inca au Chili



Contrairement à la Bolivie ou au Guatemala, le Chili n’est pas célèbre pour ses populations indigènes... et c’est vrai qu’elles ne constituent plus qu’une toute petite partie des Chiliens aujourd’hui.

Cependant, le Chili a été habité tout au long de son histoire par au moins 17 communautés indigènes différentes ! Parmi elles, les Chinchorros, premiers indigènes à momifier leurs morts, et ce, plusieurs milliers d’années avant les égyptiens !

Dans ces 17 communautés indigènes, on ne parle pas des Incas... qui pourtant ont habité le Chili pendant plus d’un siècle, et ce jusqu’au Río Maule, à 200 km au Sud de Santiago ! Avec le sud du Pérou, de la Bolivie et le Nord de l’Argentine, le nord du Chili constituait la province du sud, ou Collasuyu.

L’arrivée des Incas dans ce pays longiligne a été marquée une double stratégie de conquête armée et d’imposition de leurs traditions (un mélange de hard power et de soft power, comme on dirait aujourd’hui). Ils ont ainsi décimé les Diaguitas, mais n’ont jamais réussi à vaincre les Mapuche !

Ils ont descendu le Chili en suivant les rivières, l’Aconcagua, le Mapocho, le Maipo, et ont de cette manière progressivement intégré le Chili à leur Empire. Deux principales routes ont été tracées : l’une dans les Andes, l’autre longeant la côte, toutes deux faisant désormais partie du fameux Qhapaq Ñan.

Plus avancés que la plupart des communautés indigènes du Chili, ils leur ont apporté beaucoup, entre autres, l’amélioration des techniques d’exploitation minière (extraction de l’or et de l’argent), une organisation socio-économique - plus ou moins - harmonisée, le développement de l’artisanat, de l’agriculture et des infrastructures. Ils ont également imposé leur religion : le culte du soleil. Pour que leur double stratégie fonctionne, ils ont passé des alliances avec les autorités locales, s’appuyant sur une hiérarchie très marquée.

La ville de Santiago existait avant l’arrivée des espagnols : grand centre urbain et politique inca - on l’appelait même la Petite Cusco - elle n’a pas été fondée par Pedro de Valdivia, mais conquise par lui ! De nombreux vestiges de cette période inca ont en effet été trouvés dans tout le centre de Santiago ... mais pas seulement ! Au Cerro El Plomo (dans les alentours de la capitale chilienne), ancien centre cérémoniel, a été découverte la momie d’un enfant inca.

Le vestige le plus impressionnant laissé par cette civilisation au Chili est sans aucun doute le Qhapac Ñan, de 1800 km, inscrit au Patrimoine de l’Humanité en 2014. Ce chemin de l’Inca, qui traverse une grande partie de l’Amérique Latine, n’a pas été construit ad hoc, mais construit en rassemblant les savoirs et les chemins existants.


- Si vous souhaitez parcourir un bout de ce chemin mythique, ou sa totalité, consultez-nous !


.