LE CHILI
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
Blog Facebook twitter LinkedIn Instagram
Tongariki aux premières lueurs - Ile de Pàques Coucher de soleil sur Ahu Tahai Ahu Tahai le soir- Ile de Pâques Lever de soleil  Site Tongariki
Accueil > Paques > Festival Tapati
Retour

LE FESTIVAL TAPATI, un retour aux racines

 

Le mot Tapati signifie « semaine » dans le dialecte Rapa Nui, la traduction littérale de Tapati Rapa Nui serait donc la semaine de l’Ile de Pâques. Cette fête traditionnelle s’articule autour de l’élection de la reine Tapati. Ce festival culturel se tient chaque année durant les 10 premiers jours de Février depuis 1975. Sa caractéristique principale est de permettre aux pascuans la préservation de leur identité et de leurs terres, ainsi que l’unité des personnes autour de la conservation, la transmission de leurs biens et du patrimoine matériel et immatériel.

Les résidents de Rapa Nui, ainsi que les touristes désireux de partager ce moment avec la population locale sont divisés en deux « alliances », représentant les castes antiques qui ont peuplé l’île, et doivent s’affronter dans différentes épreuves afin des gagner des points pour la reine qu’ils défendent. Celle qui accumule le plus de point devient reine de l’Ile de Pâques jusqu’à l’année suivante.

C’est donc grâce au support de différentes activités culturelles que se déroule le festival. Les épreuves qui ont principalement lieu à Hanga Vare Vare (situé près de la ville de Hanga Roa) comprennent : navigation, body painting, chant, prouesses physiques, préparations culinaires, natation et fabrication d’objets artisanaux.

Il existe plus d’une vingtaine d’épreuves différentes et bien d’autres activités tout au long du festival, en voici quelques-unes :



En 2013, les organisateurs ont décidé de renouveler les activités du festival Tapati, dans le but de renouer avec ses réelles traditions. Car, au fil des années, ils se sont en effet rendu compte que les jeunes pascuans commençaient à perdre le vrai sens du festival.

Ainsi, contrairement aux années précédentes, où il y avait deux candidates en lice pour être la reine de l’île, séparant cette dernière en deux clans qui soutenaient chacun une concurrente, dans cette nouvelle version il s’agit d’un groupe de six athlètes masculins, ou Hopu Manu dans la langue Rapa Nui, qui se disputent la victoire, remémorant ainsi la légende de l’Homme Oiseau.

De plus, de nouveaux sites ont été intégrés tels que l’Ahu Tongariki, l’Anakena, ou encore le centre cérémoniel de Tahai. Ces sites, qui ne faisaient pas partie des festivals antérieurs, permettront de faire revivre une partie de l’histoire de Tangata Manu.


.