LE CHILI
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
Blog Facebook twitter LinkedIn Instagram
Glacier Leones Lagune au Paso Robbalo Glacier O'Higgins Jacuzzi au bord du Rio Baker
Escapades insolites
Accueil > Route australe
Retour

LA ROUTE AUSTRALE,
un bout de la Panaméricaine

 

La Route Australe au Chili est parallèle à la Route 40 en Argentine et la continuation de la Panaméricaine qui relie l’Alaska à la Terre de Feu. Cette route est très récente. La première portion fut inaugurée en 1986 à la demande du général Pinochet, alors à la tête du Chili, qui prit la décision de construire une route reliant les nombreux villages et villes dans le sud du Chili.

À l’époque, ces villages étaient totalement isolés du reste du pays : certains villages ne possédaient qu’un accès par la mer à partir du territoire, à moins de fouler obligatoirement par voie terrestre le sol argentin. Un grand nombre de villages semblent s’être arrêtés dans le temps.

L’étroit territoire du sud chilien de Puerto Montt, entre les Andes et la mer, est découpé par des fjords profonds formés durant le dernier âge de glace. Le terrain est très abrupt, tapissé de volcans, de coulées de lave, de lacs, de rivières et de l’épaisse forêt andine de Patagonie. Dans cette région, il est possible de visiter la réserve naturelle de Pumalín, et le parc national Hornopirén.

Le Parc Pumalín est le plus grand parc privé du monde, avec 320.000 hectares transformés en réserve naturelle. L’entrée principale du parc doit être réaménagée après le passage destructeur des nuages de cendres du volcan Chaiten.

Sur le chemin, on suit le cours de la rivière Futaleufú, mondialement réputée pour la pratique du kayak et du rafting. Des centres thermaux, dont le plus connu Puyuhuapi, ponctuent la route. C’est également le paradis de la pêche sportive et une zone intense d’élevage de saumons.

Coyhaique, capitale de la région est le point de départ des excursions vers la laguna San Rafael.

Le Lac General Carrera, point incontournable de la route australe, nous montre sa nature exubérante, contrastée par des zones de bosque muerto (forêt morte dû à un immense incendie qui ravagea la région il y a trente ans). Le lac, partagé entre le Chili et l’Argentine, avec plus de 978,12 kilomètres carrés et 200 kilomètres de long est le plus grand lac du Chili et le deuxième en Amérique du Sud.

Depuis le début des années 90, le lac General Carrera a ouvert au tourisme sa principale ville : Chile Chico. Il est possible d’y pratiquer la pêche sportive. De plus, à marée basse, vous pourrez partir en kayak pour découvrir les cathédrales de marbre, un ensemble d’îlots rocheux de couleur marbre et ivoire créé par l’érosion de l’eau sur la falaise.

Pour finaliser ce voyage, vous pourrez emprunter une barcasse entre Cochrane ou Villa O´Higgins, point le plus austral de cette route. Il vous faudra alors passer en Argentine, remonter prendre un bateau ou un avion pour continuer votre voyage.


 

.